top of page
  • Photo du rédacteurJulie Pagès

PILATES VS YOGA… J’hésite… Quelle pratique choisir ?

Dernière mise à jour : 29 juil. 2023


Viparita Virabhadrasana

L’idée de cet article comparatif est venue de mon expérience ; les débutants me questionnant souvent pour savoir s’il est préférable de commencer par le Pilates VS le Yoga, mélangeant les deux dans un joyeux flou artistique. Je vais donc tâcher, en m’appuyant sur ma compréhension d’enseignante et de pratiquante, d’apporter mes petites lumières.

Je précise que la comparaison suivante est une introduction et même si cela paraîtra pour certains schématique, je n’entrerai dans aucun détail, car là n’est pas le propos.

J’utiliserai d’ailleurs le terme Yoga, ne faisant pas de distinction entre les nombreux types existants, et aborderai la comparaison par l'aspect postural uniquement.



 

Yoga VS Pilates : Différences

Side bend sur Reformer

Une évidence : le Pilates et le Yoga sont deux pratiques bien distinctes, différentes !

Mais avec une certaine filiation ; Joseph Pilates au début du XXème ayant été influencé -entre autres choses- par le Yoga moderne pour développer sa méthode.


Apparition

Le Yoga voit le jour il y a plusieurs milliers d’années. Le terme apparaît il y a environ 4000 ans dans les Védas, textes philosophiques et sacrés, bien que sa forme actuelle soit différente de celle des origines, tandis que le Pilates n’est apparu qu’au début du XXème siècle, grâce à ce cher Mr Joseph Pilates (biographie).


Le fond de la pratique

Le Yoga fait partie des systèmes philosophiques hindous. Il est certes aujourd'hui devenu essentiellement une pratique physique (non pas dans le sens d'effort forcément, mais dans le sens du corps en mouvement), corporelle, mais englobe en réalité un ensemble beaucoup plus vaste de pratiques, dépassant le simple espace du tapis. Suivre cette voie tend à modifier notre perception de la vie, notre rapport aux autres et à nous-même. Le Yoga élève l’esprit, ouvrant sur une dimension spirituelle.

La quête originelle est « Yoga » signifiant unir, joindre ; se relier à soi et à l’univers, en quête de libération, d’éveil ; le corps étant un moyen pour y parvenir.

Dans les Yoga Sutra (I, 2) Patanjali définit le Yoga comme étant la cessation des fluctuations mentales "yogas citta vrtti nirodhah".

Ainsi, "idéalement" pratiquer serait agir sans recherche de résultat ni de performance. Il ne s’agirait pas d’être en compétition ou de pratiquer dans un but de changements corporels esthétiques (amincir, se sculpter…), ni de vouloir à tout prix faire des postures difficiles ou belles. Mais il faut bien reconnaitre que souvent les personnes viennent vers cette pratique avec une idée de résultat; pour l'amélioration de leur santé physique, de leur diminution du stress... un moyen de s'offrir du temps pour eux au milieu du tumulte de la vie citadine où tout va vite. Je pense que ces objectifs sont bienvenus et tout à fait légitime. Et c'est en pratiquant que la personne découvrira les autres aspects.


Le Pilates quant à lui est un ensemble d’exercices dont l’objectif est le conditionnement physique, dans une dimension holistique. Par la pratique, nous souhaitons réaligner la posture (avec une dimension esthétique des lignes) rééquilibrer les forces musculaires, libérer les tensions, renforcer le corps. Le travail du centre, la «powerhouse», comme l’a nommé son créateur, étant l’un des enjeux principaux. Fortifier son centre, être plus fort, plus souple aussi, pour mieux affronter la vie ! L’objectif se trouve ainsi concrètement dans le corps physique, mais par la pratique on réharmonise au-delà du corps, notre mental ; Comme l’écrivait J. Pilates : « Non pas le corps ou l’esprit mais le corps et l’esprit ». J’ajouterai personnellement que ce travail revêt une dimension que je pourrais qualifier d’énergétique lorsque l’on maîtrise sa respiration, ses alignements et sa routine de travail.


Postures / Exercices

En yoga nous réalisons une série d’asanas (postures), chacun étant la plupart du temps réalisé une seule fois durant la séance, à quelques exceptions -notamment je pense aux salutations au soleil qui forment un enchainement de postures que l'on répète de manière cyclique plusieurs fois.

Les asanas sont maintenus généralement plusieurs respirations, mais cela sera variable selon le type de Yoga: certains flow rapides de Vinyasa associent un mouvement pour un temps respiratoire, tandis qu'en Ashtanga on place 5 respirations par posture, cette durée étant encore allongée en Hatha Yoga.

A noter au sujet des asanas, que chacun possède un bienfait interne sur le corps physique (-sur nos organes, sur la circulation sanguine etc…) et énergétique.


En Pilates, nous ne parlons pas de posture, mais plutôt d’un enchaînement d’exercices, sollicitant différentes parties du corps, engageant différents groupes musculaires, parfois dans un objectif de mobilité, parfois de renforcement… et pour lesquels il sera requis un certain nombre de répétitions. Joseph Pilates a ainsi créé un répertoire de 34 exercices au sol à exécuter dans un ordre logique bien précis.


Il est intéressant de noter que l’on retrouve en Pilates plusieurs exercices très proches par leurs formes extérieures de certaines postures de Yoga. Ces éléments empruntés sont utilisés dans une optique posturale, de renforcement musculaire et présentent, malgré leur ressemblance, des différences notamment dans les engagements profonds ou dans des détails d’alignements. J'ajouterai qu'il existe toute une série de postures debout en Yoga, qui permettent entre autre de développer l'ancrage, tandis qu'il y en a très peu dans la méthode Pilates.


 

Pilates Rocking / Yoga Dhanurasana: ressemblance de forme

Yoga VS Pilates : Les liens


La respiration au cœur des deux disciplines

La respiration en conscience accompagne les deux pratiques.


En Yoga, le travail de pranayama (littéralement contrôle du souffle ou expansion de l'énergie vitale) constitue l’un des huit piliers décrits par Patanjali dans les Yoga sutra, étapes pour atteindre l’éveil. Il s’agit de techniques particulières respiratoires, influant d'une part sur le corps physique, et d'autre part sur le plan subtil de la circulation énergétique, pouvant en équilibrer les différents flux, harmoniser notre énergie vitale.

Le pranayama développe la stabilité mentale. Ces exercices originellement permettent de guérir le corps et renferment des effets pouvant être dynamisants ou au contraire apaisants, régulateurs...


En dehors de ces techniques, dans la pratique posturale du Yoga la conscience est mise en permanence sur le flux respiratoire. Notre concentration sur ce souffle régulier empêche alors les ruminations mentales et aide au lâcher-prise, à se relier à soi-même.

En Pilates, la technique de respiration est également spécifique. La respiration latérale thoracique permet de réapprendre à respirer, à oxygéner le corps et accentue le travail des transverses (muscle abdominaux profonds) dans le but de développer le centrage.


Dans les deux pratiques, lorsqu'on suit un cours, la respiration consciente et profonde agit sur le système nerveux para-sympathique et apporte calme, apaisement mental. Elle mène à la concentration et permet d’être dans l’instant présent. Prendre le temps de se poser dans l’ici et maintenant. On sort généralement d'une séance de Pilates et de Yoga avec l'impression d'être ressourcé en profondeur, purifié.


Conscience du plancher pelvien

Les termes utilisés diffèrent, les buts de cet engagement profond également, mais je trouve intéressant de souligner que dans le Yoga comme dans le Pilates, nous descendons la conscience vers cette zone.


Dans le Yoga, le plancher pelvien est la zone où siège l'un de nos centres d'énergie subtile le chakra Muladhara -chakra racine.

En activant cette zone, nous pouvons former un possible verrou énergétique, Mulabandha, permettant d’élever le flux de l’énergie vitale, l’empêchant de s’échapper par le bas, ainsi que d’élever notre état de conscience.

Son engagement nous enracine et nous relie à la verticalité.

En Pilates, le périnée constitue le socle de notre force profonde, base de notre "powerhouse": rendre hermétique le fond du bassin pour assoir la force centrale.


Dans les deux pratiques, la conscientisation et l’engagement subtil de cette zone, offrent une stabilité et entrent en résonance avec notre respiration.


L’introspection, la concentration

Le Yoga comme le Pilates, sont des pratiques favorisant l’introspection et cultivant la concentration.

Cette concentration va agir comme un guide, faisant taire notre mental bavard. Ainsi, comme je l'ai dit, à la fin d’une séance, on se sent comme lavé mentalement car nous avons focalisé notre attention sur l’essentiel, abandonnant les tracas du quotidien. Cela se ressent dans les deux pratiques.

A noter que la concentration (Dharana) constitue le 6ème pilier du Yoga et qu’elle est également l’un des 6 principes fondamentaux de la méthode Pilates.


Les accessoires

Exemple de petit matériel utilisé en Pilates

Lors d’un cours de Pilates au sol et de Yoga, du petit matériel peut être utilisé pour aider à un meilleur ressenti ; ballon, magic circle, élastique… en pilates ; bloc, bolster, couverture, sangle… en yoga.

Joseph Pilates a également créé dès l’origine des appareils (reformer, cadillac, chair…), qui offrent d'une part la possibilité de mieux comprendre le répertoire de Pilates au sol, d'autre part d’aller plus loin, les possibilités sur machines étant

« infinies ».




 

Pour terminer je dirais que les deux « méthodes » sont complémentaires et intéressantes à explorer en parallèle, nous invitant à un véritable dialogue intérieur ; exploration fine et très subtile de notre corps. Il s’agit d’un travail en mouvement qui équilibre souplesse, mobilité et force.

Le Pilates, conditionnement physique holistique, cible le renforcement des muscles profonds, leur rééquilibrage, l’assouplissement et la mobilité du corps.

La pratique du Yoga quant à elle tend à passer par le corps physique comme véhicule, pour nous élever vers un champ beaucoup plus vaste.


Pour les personnes très souples ou faibles structurellement, je recommande la pratique du Pilates en plus de celle du Yoga, afin de fortifier le corps dans ses fondations, de conscientiser et protéger les articulations, d’apprendre à bien positionner son bassin dans l’espace, sa colonne vertébrale et de renforcer surtout la musculature du centre (abdominaux et dos).


Yoga et Pilates seront un travail infini ; une quête perpétuelle, des découvertes au fil du temps, tout le long de la vie de celui qui pratique.

Si vous décidez de vous initier à la pratique du Yoga, prenez le temps d'essayer avec plusieurs enseignants et surtout d'expérimenter différents styles de pratique (Hatha, Yin, Ashtanga, Vinyasa, Iyengar, Kundalini...) afin de trouver celui qui vous conviendra et vous touchera le plus.


« Le but est dans le chemin » comme disait l’un de mes professeurs d’art dramatique et c’est finalement bien ce qui se joue ici, cheminer tout simplement !


Le Pilates est une petite planète, le Yoga le Soleil ; La planète recevant les rayons du grand astre.



62 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page